fbpx
Sun. Oct 21st, 2018

Knowledge is key

Canadian officer analyzes Buffer Zone violations for the UN Force in Cyprus

By Canadian Joint Operations Command Public Affairs

In a mission with a 54-year history, knowledge is key: who exactly are the parties to the conflict? How have they evolved over time? What are the opposition forces doing now? Who is violating the Buffer Zone and the agreements in place?

Answering those questions—and analyzing their implications—was Major Soo Choi’s job during Operation SNOWGOOSE. She supported the United Nations Force in Cyprus (UNFICYP) for one year.

“I got here in July 2017, just following the conclusion of two years of unsuccessful negotiations to resolve the Cyprus problem,” said Major Choi. “A strategic review team was directed to find efficiencies within UNFICYP while maintaining the same capabilities.”

Major Choi assisted with that mission review. Gathering reports from the different sectors, she looked at the statistics and trends. All of that information, carefully gathered and analysed, was fed into the mission review.

She also helped work on a project to create a document to direct all the activity in the Buffer Zone, a demilitarized zone that was established in 1964 and extended in 1974. The project is still in progress.

Also known as the Green Line, the Buffer Zone stretches for 180 kilometres across the island-nation. In some parts of old Nicosia it is only a few meters wide, while in other areas it is a few kilometers wide.

Complete article

La connaissance est fondamentale : Un officier canadien assure le suivi des violations dans la zone tampon pour la Force des Nations Unies à Chypre

Par les Affaires publiques du Commandement des opérations interarmées du Canada

Pour une mission qui dure depuis 54 ans, la connaissance est fondamentale : qui sont les parties impliquées dans le conflit? Comment la situation a-t-elle évolué? Que font les forces d’opposition en ce moment? Qui viole la zone tampon et les accords existants?

Trouver la réponse à ces questions et en analyser les conséquences, voilà le travail qu’a dû accomplir le Major Soo Choi durant l’Opération SNOWGOOSE. Elle a appuyé la Force des Nations Unies à Chypre (UNFICYP) pendant un an.

« Je suis arrivée en juillet 2017, peu de temps après la conclusion de deux ans de négociations non fructueuses pour résoudre le problème de Chypre, » explique le Major Choi. « On a demandé à une équipe d’examen stratégique de réaliser des économies au sein de la UNFICYP, tout en gardant les mêmes capacités. »

Le Major Choi a participé à cet examen de mission. Après avoir recueilli des rapports de divers secteurs, elle a examiné les statistiques et les tendances. Toutes ces informations, soigneusement recueillies et analysées, ont été ajoutées à l’examen stratégique de la mission.

Elle a également pris part à la création d’un document dirigeant toutes les activités dans la zone tampon, une zone démilitarisée établie en 1964 et prolongée en 1974. Ce projet est toujours en cours.

Aussi appelée la Ligne verte, la zone tampon s’étend sur 180 kilomètres à travers l’État insulaire. Dans certains vieux secteurs de Nicosie elle ne fait que quelques mètres de large, alors que dans d’autres secteurs, elle fait jusqu’à quelques kilomètres de large.

Suite de l’article

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Categories

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com