fbpx
Thu. Sep 20th, 2018

Roto Zero Theatre Activation Team: First boots on the ground

Canadian Armed Forces (CAF) operations are frequently opening or closing overseas. Most citizens and even some soldiers don’t give it much thought; their focus is on the execution of the mission. When the soldiers arrive in theatre, there are places to sleep, food to eat, water to shower, doctors if needed, phones to call home, rifles, paper for the printers, computers for work, desks, chairs, bandaids, sometimes ice cream, bootlaces, ammunition storage, fridges, generators, forklifts, plywood…. The list goes on and on for a very long time.

The Government of Canada announced on March 9, 2018 that the CAF would take on the significant role of Forward Aeromedical Evacuation in the United Nations Mission in Mali (MINUSMA). About 100 days later, the first troops put boots in Malian sand.

The logistical and movements complexity of this mission is unusually high.

Mali is a land-locked country, about 7000 km from Trenton, Ontario, with developing infrastructure, one unreliable railway, and very challenging roads sometimes littered with Improvised Explosive Devices (IEDs). There’s also no easily accessible internet and limited cell phone reception. During the rainy season in June and July, the temperature heat index nears 50 degrees Celcius. When the first CAF members arrived, they landed on a dirt runway because the main runway was closed and being resurfaced. This dusty environment will be the Canadians’ home for the next year.

“The basic objective of a Theatre Activation Team is ensuring the incoming Task Force can do its job as quickly as possible with as little effort as possible,” said Lieutenant-Colonel Tom Murphy, Commanding Officer of the Joint Task Force Support Component. “Our biggest challenge was the lack of time between when we arrived and when the Task Force arrived. Normally we have about 6-8 weeks to set up but here we had only 24 hours.”

So, how do you ensure that when troops arrive, they can move to their accommodations, eat, get a shower, and grab some sleep before starting their work the very next day?

The Maple Leaf complete article

Roto Zéro, équipe d’activation du théâtre : premiers arrivés sur le terrain

Par le capitaine Thomas Edelson, avec l’aide du capitaine Karine Rondeau Lavaute

Les fermetures et les ouvertures d’opérations des Forces armées canadiennes (FAC) sont fréquentes à l’étranger. En général, la population, et même certains militaires, n’y pensent pas vraiment, car ils se concentrent sur la réalisation de la mission. Quand les militaires arrivent dans le théâtre, ils y trouvent des endroits pour dormir, de la nourriture, de l’eau pour pouvoir prendre leur douche, des médecins au besoin, des téléphones pour appeler à la maison, des fusils, du papier pour les imprimantes, des ordinateurs pour travailler, des bureaux, des chaises, des pansements, parfois de la crème glacée, des lacets de bottes, des dispositifs d’entreposage de munitions, des réfrigérateurs, des génératrices, des chariots élévateurs, du contreplaqué… La liste est très, très longue.

Le gouvernement du Canada a annoncé le 9 mars 2018 que les FAC s’occuperaient de l’important rôle des évacuations aéromédicales avancées dans la mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA). Environ 100 jours plus tard, les premières troupes sont arrivées sur le sable malien.

La complexité de cette mission sur le plan de la logistique et des mouvements est particulièrement élevée.

Le Mali est un pays sans accès à la mer situé à environ 7000 kilomètres de Trenton, en Ontario, avec des infrastructures en développement, un chemin de fer non fiable et des routes très difficiles parfois parsemées d’IED. Il n’y a également aucun accès facile à Internet et la réception cellulaire est limitée. Pendant la saison des pluies, en juin et en juillet, la température ressentie frise les 50 degrés Celsius. Quand les premiers membres des FAC sont arrivés, ils ont atterri sur une piste d’atterrissage en terre parce que la piste principale était fermée pour resurfaçage. Cet environnement poussiéreux accueillera les Canadiens pendant la prochaine année.

« L’objectif de base d’une équipe d’activation du théâtre est de veiller à ce que la force opérationnelle qui arrive puisse faire son travail le plus rapidement et le plus facilement possible », explique le lieutenant-colonel Tom Murphy, commandant de la composante de soutien de la force opérationnelle interarmées. « Notre plus grande difficulté était le manque de temps entre notre arrivée et celle de la force opérationnelle. Normalement, nous avons environs six à huit semaines pour nous installer, mais cette fois, nous n’avions que 24 heures. »

Alors comment pouvons-nous veiller à ce que les troupes puissent, à leur arrivée, s’installer dans leur logement, manger, prendre une douche et dormir avant de commencer leur travail dès le lendemain?

Article complet de La feuille d’érable

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Categories

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com