Sun. Nov 18th, 2018

The Spitfire returns

The Y2K Spitfire returned home to 19 Wing Comox on July 31, thrilling the organizers of the Y2K Homecoming Celebration, Comox Air Force Museum volunteers, and members of the 19 Wing Defence Team.

Spitfire TE 294 was built by Vickers Armstrong at Castle Bromwich, UK in 1944. It served with the Royal Air Force (RAF) in 1946, and was sold to the South African Air Force (SAAF) in 1947. It was damaged in a landing accident in 1951, written off and sold for scrap disposal, and was then acquired by the SAAF Museum for restoration. It was put in storage, and eventually, in 1990, a Canadian purchased it. It was a decade later that the Comox Air Force Museum acquired it, and the Y2K Project began.

The first open house for the Y2K Project was held in 2005, thus beginning the Comox Valley’s love affair with the aircraft. In 2009, Vintage Wings took the project over, as a means of seeing the restoration through to the end. The aircraft was disassembled and shipped to Gatineau, Quebec in 2014, and the following year, Vintage Wings reconstructed the aircraft and restarted it. Wings were mounted in 2016; it was placed on wheels and had all systems installed.

The Maple Leaf complete article


Retour du Spitfire

Affaires publiques de la 19e Escadre

Le Y2K Spitfire est rentré à la 19e Escadre Comox le 31 juillet, ravissant les organisateurs de la célébration du retour du Y2K, les bénévoles du Musée de la Force aérienne de Comox et les membres de l’Équipe de la Défense basés à la 19e Escadre.

C’est en 1944 que le Spitfire TE‑294 a été fabriqué par Vickers Armstrong, à Castle Bromwich, au Royaume-Uni. Il a été exploité par la Royal Air Force (RAF) en 1946 avant d’être vendu à la South African Air Force (SAAF) en 1947. En 1951, l’avion a été endommagé lors d’un accident à l’atterrissage, après quoi il a été considéré comme perdu et vendu pour être éliminé. C’est à ce moment-là qu’il a été acheté par le musée de la SAAF afin d’être remis en état. Il a ensuite été entreposé et ultérieurement acheté par un Canadien, en 1990. Ce n’est que dix ans plus tard que le Musée de la Force aérienne de Comox l’a acheté et que le projet Y2K a été entamé.

La première journée portes ouvertes du projet Y2K a eu lieu en 2005. C’est ainsi qu’a commencé l’histoire d’amour entre la vallée de Comox et l’avion. En 2009, l’organisme Ailes d’époque du Canada a pris les rênes du projet, afin de mener à bien la remise en état de l’avion. Celui-ci a été démonté et envoyé à Gatineau, au Québec, en 2014, et l’année suivante, Ailes d’époque du Canada a reconstruit l’avion et l’a redémarré. On a muni l’avion d’ailes en 2016, puis il a été posé sur des roues et on y a installé l’ensemble des systèmes.

Article complet de La feuille d’érable

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Categories

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com