Fri. Dec 14th, 2018

Woods hike not the ideal SAR

“If it’s got to be done, it’s got to be done,” Master Corporal Dylan Weller said.

He and Sergeant André Hotton, both search and rescue technicians (SAR techs) with the RCAF’s 413 Transport and Rescue Squadron at 14 Wing Greenwood, Nova Scotia, hoped the crackling conversation overheard on a firefighter’s radio, including the words “no” and “chopper” might have dropped a full sentence—perhaps it was, “No problem, we’ll send a chopper.”

The men were deep in the woods of Fundy National Park in New Brunswick on August 19, 2018, having been lowered around 6 p.m. by a CH-149 Cormorant helicopter to assist an injured hiker. A paramedic was on the scene, having responded after the injured man’s girlfriend hiked out to find cell service and call for help. The SAR techs, who anticipated an extraction hoist back up to the helicopter, carried their medical equipment and a Stokes litter (a basket-like stretcher) from a sandbar about 600 metres away.

The Maple Leaf complete strory

Un sauvetage ardu

Par Sara White

« Il faut ce qu’il faut! » constate le caporal-chef Dylan Weller.

Le sergent André Hotton et lui, tous les deux techniciens en recherche et en sauvetage (Tech SAR) du 413e Escadron de transport et de sauvetage de l’ARC, à la 14e Escadre Greenwood, en Nouvelle‑Écosse, espéraient avoir manqué une partie des échanges brouillés dont ils avaient saisi des bribes à l’aide d’une radio de pompier, notamment les mots « pas » et « hélicoptère », et que c’était peut-être « Pas de problème… on vous envoie un hélicoptère ».

Les deux militaires se trouvaient loin dans les bois, dans le Parc national Fundy, au Nouveau-Brunswick, le 19 août 2018, où un hélicoptère CH-149 Cormorant les avait déposés au moyen d’un treuil vers 18 h pour aider un randonneur blessé. Il y avait sur place un ambulancier paramédical qui était intervenu après que l’amie de ce randonneur soit ressortie du bois pour dénicher une bande de réception cellulaire et appeler à l’aide. Envisageant de procéder à une évacuation par hélitreuillage, les Tech SAR avaient porté leur matériel et un brancard-panier depuis une barre sableuse distante de quelque 600 mètres.

Article complet de La feuille d’érable

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Categories

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com