New FWSAR maintenance trainer arrives in Canada

Canada’s Fixed Wing Search and Rescue Aircraft Replacement (FWSAR) project took an important step forward as the Aircraft Maintenance Trainer (AMT) departed Seville, Spain, to travel to Canada.

This specific aircraft—a training variant of the CC-295—is being flown by an Airbus Defence and Space flight crew as it makes its way to its new home in the soon-to-be search and rescue (SAR) training centre at 19 Wing, Comox, B.C.

The AMT will stop at all of the RCAF’s fixed-wing search and rescue bases across Canada on its way to Comox, including 14 Wing Greenwood, N.S.; 8 Wing Trenton, Ont.; and 17 Wing Winnipeg, Man. These brief visits are meant to provide RCAF personnel with an advanced look at this important training tool for the FWSAR fleet.

“As with any program, the FWSAR project is one of milestones, and the arrival of the AMT is an important one on the overall journey towards operational implementation of the CC-295 fleet,” said Ms. Isabelle Latulippe, FWSAR Project Manager.

The AMT is not designed nor equipped to conduct operational SAR missions, and as such, is not one of the 16 aircraft procured under the FWSAR project; rather, it is an important part of the training solution for the new fleet. It will be used to instruct technicians on the removal and installation of various aircraft parts and components, and other aspects of hands-on maintenance, before they conduct work on operational aircraft. The first of the standard Canadian version of the aircraft, which will be fully equipped to perform SAR missions, will begin arriving in Canada later this year.

When the maintenance trainer arrives in Comox, it will be disassembled, then reassembled inside the new training centre, which is a keystone step in building the CC-295’s maintenance training program.

“Aircraft cannot fly without maintenance, and with that in mind, we are very excited that the AMT is on its way, so that we can continue building our maintenance community for the CC-295 fleet,” said Colonel Dany Poitras, 19 Wing Commander. “While this is not an operational aircraft, it is a critical component of the overall FWSAR project and its arrival represents real progress.”

In addition to the aircraft maintenance trainer, the new SAR training centre will use a variety of modern training devices such as full-motion flight simulators, sensor station simulators, and much more.

L’aéronef de formation pour l’entretien des avions de recherche et de sauvetage arrive au Canada

Le projet de remplacement d’aéronefs de recherche et de sauvetage à voilure fixe du Canada a franchi une étape importante : l’aéronef de formation sur l’entretien a quitté Séville, en Espagne, afin de se rendre au Canada.

Aux commandes de cet appareil, une variante du CC-295 conçue pour la formation, se trouve un équipage d’Airbus Defence and Space chargé de piloter l’avion jusqu’à son nouveau domicile, à savoir le nouveau centre de formation en recherche et en sauvetage qui verra bientôt le jour à la 19e Escadre Comox, en Colombie-Britannique.

Lors de son voyage vers Comox, l’aéronef de formation s’arrêtera à chacune des bases d’avions de recherche et de sauvetage (SAR) de l’ARC au Canada, dont la 14e Escadre Greenwood, en Nouvelle-Écosse, la 8e Escadre Trenton, en Ontario, et la 17e Escadre Winnipeg, au Manitoba. Ces courtes visites ont pour but de donner au personnel de l’ARC un aperçu de cet important outil de formation de la flotte d’avions de recherche et de sauvetage.

« Comme c’est le cas de tous les programmes, le projet de remplacement d’aéronefs de recherche et de sauvetage à voilure fixe du Canada repose sur l’atteinte de jalons. L’arrivée de l’aéronef de formation constitue un des jalons importants du processus global visant à rendre opérationnelle la flotte de CC-295 », dit Isabelle Latulippe, gestionnaire du projet.

L’aéronef de formation n’est ni conçu ni équipé pour effectuer des opérations de recherche et de sauvetage. Par conséquent, il ne compte pas parmi les 16 avions achetés dans le cadre du projet; il fait plutôt partie intégrante du volet de formation de la nouvelle flotte. Il servira à former les techniciens sur le retrait et l’installation de différentes pièces et composantes de l’avion, ainsi que sur d’autres aspects pratiques de l’entretien, avant qu’ils ne travaillent sur les avions opérationnels. Les premières variantes canadiennes de l’aéronef, qui posséderont tout l’équipement nécessaire à l’accomplissement de missions de recherche et de sauvetage, commenceront à arriver au Canada plus tard cette année.

Lorsque l’aéronef de formation arrivera à Comox, on le démontera afin de le remonter à l’intérieur du nouveau centre de formation, une étape cruciale dans l’établissement du programme de formation sur l’entretien du CC-295.

« Aucun aéronef ne peut voler sans qu’on en assure l’entretien. Cela dit, nous sommes emballés de savoir que l’appareil de formation s’en vient afin que nous puissions continuer à bâtir la collectivité d’entretien de la flotte de CC-295 », dit le colonel Dany Poitras, commandant de la 19e Escadre. « Même si cet aéronef n’est pas un appareil opérationnel, il s’agit néanmoins d’un élément crucial du projet global de remplacement des avions de recherche et de sauvetage et son arrivée représente un progrès concret. »

En plus de l’appareil de formation, le nouveau centre de formation en de recherche et de sauvetage se servira d’une variété de dispositifs de formation modernes comme des simulateurs de vol permettant la reproduction intégrale des mouvements, des simulateurs de poste de détection et beaucoup plus.

WP2Social Auto Publish Powered By : XYZScripts.com