SNMG1 practises warfighting skills during Norwegian exercise

Standing NATO Maritime Group One (SNMG1), including Her Majesty’s Canadian Ship (HMCS) Halifax, recently took part in Task Group 21-1 (TG 21-1), an annual maritime exercise conducted by the Royal Norwegian Navy in the waters and fjords off the coast of Bergen, Norway.

TG 21-1 supported the training and qualification of NATO future submarine commanders, while enhancing the surface and under water warfighting skills of the participating 11 warships and submarines from six allied nations: Canada, Denmark, France, Germany, the Netherlands and Norway.

These vessels were joined by numerous smaller aircraft and helicopters, including the embarked maritime helicopter air detachments on board vessels such as the SNMG1 flagship, HMCS Halifax, and Royal Danish Navy Ship Hvidbjørnen

These training exercises are designed to increase allied readiness and interoperability, as well as the capability to conduct various high-intensity operations in the challenging Norwegian littoral and Arctic environment which consists of high mountains and narrow fjords.

“Our aim is to provide first class anti-submarine warfare (ASW) training, as well as realistic scenarios for submarines,” said Rear-Admiral Rune Andersen, Chief of the Royal Norwegian Navy. “It is vital that we develop and maintain our basic warfighting skills, and that we do it together. The participation of SNMG1 adds value and improves the quality of the training.”

Complete article

Le SNMG1 s’exerce à appliquer ses compétences en combat pendant un exercice norvégien

Le 1er Groupe maritime permanent OTAN (SNMG1), dont fait partie le Navire canadien de Sa Majesté (NCSM) Halifax, a récemment pris part au Groupe opérationnel 21-1 (TG 21-1), un exercice maritime annuel mené par la Marine royale norvégienne dans les eaux et les fjords au large de la côte de Bergen, en Norvège.

TG 21-1 a soutenu l’instruction et la qualification des futurs commandants de sous-marins de l’OTAN, tout en améliorant les compétences en combat de surface et en combat sous-marin des 11 navires de guerre et sous-marins participants de six pays alliés : Allemagne, Canada, Danemark, France, Pays-Bas et Norvège. 

Ces navires étaient accompagnés par de nombreux aéronefs et hélicoptères plus petits, y compris les détachements aériens d’hélicoptères maritimes embarqués à bord de navires tels que le NCSM Halifax, navire amiral du SNMG1, et le navire Hvidbjørnen de la Marine royale danoise.

Ces exercices d’entraînement sont conçus pour accroître l’état de préparation et l’interopérabilité des alliés, ainsi que la capacité de mener diverses opérations de haute intensité dans l’environnement difficile du littoral norvégien et de l’Arctique, composé de hautes montagnes et de fjords étroits.

« Notre objectif est de fournir un entraînement de première classe pour la lutte anti-sous-marine (LASM), ainsi que des scénarios réalistes pour les sous-marins, a déclaré le contre-amiral Rune Andersen, chef de la Marine royale norvégienne. Il est vital que nous développions et maintenions nos compétences de base en matière de combat, et que nous le fassions ensemble. La participation du SNMG1 ajoute de la valeur et améliore la qualité de l’entraînement. »

Texte complet